Conseil MunicipalVidéo

CM/ LILLE 3000

Il y a quelques jours, vous avez, Mme le Maire, présenté à la presse le programme de la prochaine édition de Lille3000 intitulée UTOPIA, qui aura lieu de mai à octobre 2022.

Pour ceux qui nous écoutent et qui ne voient pas très bien de quoi il s’agit, Lille 3000 est cette méga association culturelle financée à 70% par des fonds publics qui a été créée après Lille 2004 capitale européenne de la culture, c’est elle qui organise tous les 2 ou 3 ans par exemple une grande parade rue Faidherbe. En termes de marketing, il ne fait aucun doute que Lille 2004 et l’élan qui a suivi ont changé l’image de notre ville, l’image de marque. Nous ne sommes pas de ceux qui disent que ça n’est que du buzz pour faire exister Lille dans les médias nationaux.

Et notre groupe Faire Respirer Lille se réjouit du choix du thème pour l’édition 2022, après l’Inde, ou le Mexique, il sera cette fois question de la nature, préoccupation majeure. Nous nous félicitons également que pour cette édition, les communes de la Métropole Lilloise soient plus largement impliquées, c’est plus d’impact de la dépense publique sur plus d’habitants.

Nous sommes en revanche beaucoup plus circonspects sur les retombées réelles de cet événement à 9 millions d’euros que vous qualifiez par avance de “grandiose” et “inédit”. 

En fait on s’imagine déjà à votre conférence de presse post-événement, qui présentera les photos de foule devant la parade, le spectacle pyrotechnique sur la grand -place, les Moss People, ces petits vagabonds des forêts nordiques, rue Faidherbe, qui auront amusé les visiteurs du monde entier. Une grande conférence de presse qui, comme pour l’édition Eldorado en 2019, agglomèrera tous les chiffres de fréquentation des établissements culturels de notre métropole sur 6 mois…

Sauf que, et tout le monde le sait, et je ne serai pas la première élue locale à le dire, ces calculs de fréquentation ne veulent pas dire grand chose, les études d’impacts sont gonflées, et l’envers du décor sur le terrain lillois de la culture au quotidien,  est bien moins sympathique.

Lille3000 absorbe une part importante du budget culture de la ville et bénéficie d’une véritable assurance-vie. C’est beaucoup plus galère pour d’autres associations culturelles de la ville de Lille : 

  • Au gré des éditions, elles se trouvent transformées en sous-traitantes de Lille3000 et doivent mettre de côté leurs propres créations.
  • Pour ces associations et lieux partenaires, en recherche de subventions, il est impossible de refuser la manne offerte par Lille3000.  

Cette question que j’ai l’honneur de porter, parce que l’hégémonie de Lille3000 nous interpelle tous au sein de Faire Respirer Lille, cette question que j’ai préparé avec Violette Spillebout, elle tient en 5 points, vous les connaissez mais vous n’y avez pas encore répondu. Mais vous savez, nous, on ne baisse pas les bras, c’est la force de notre collectif et c’est notre devoir de conseiller municipal.

  • Que sont devenues les sommes versées par les contribuables lillois au titre de l’année 2020, en l’absence d’évènement ? 
  • Que sont devenus les 5 millions d’€ de trésorerie placés dans l’immobilier, dénoncés par la Chambre Régionale des Comptes en 2019 ? Vs disiez ce soir encore Mme l’Adjointe que l’argent public n’est pas fait pour être thésauriser mais pour servir l’action !
  • Face aux critiques de cette Chambre des Comptes sur les retombées réelles de l’événement : 65 M€ pour l’édition 2015 et non les abracadabrantesques 150 M€ annoncés, aurons-nous cette fois des indicateurs plus fiables d’évaluation ? Des comparaisons solides avec la Biennale de Lyon ou le Festival Normandie Impressionniste ?
  • Voyant que l’ancien Directeur de Lille 3000 continue d’émarger dans l’équipe de Lille3000 en tant que conseiller, quand mettrez-vous en place une règle de limitation des cumuls de salaires pour ces structures financées par la ville ? Nous, c’était dans notre programme des Municipales.
  • Pourquoi refusez-vous face aux critiques des élus locaux qui se sont succédés ici dans ce conseil, des acteurs de la culture et de la presse, de lancer un audit général de Lille3000 par un organisme indépendant ? 

Je vous le dis, j’en suis convaincue, la fête, en 2022, en serait beaucoup plus sereine !

Je vous remercie