Conseil Municipal

Conseil Municipal : Soutenons les Centres-Sociaux

Intervention de Violette SPILLEBOUT, Députée du Nord, Conseillère Municipale à Lille

Ce mercredi 31 janvier 2024 a eu lieu une grande mobilisation nationale, pour soutenir les centres sociaux : fermeture au public ce jour-là pour certains, manifestation mais aussi animations dans l’espace public… Des centaines de centres sociaux se mobilisent dans plus de 40 départements, pour alerter sur la situation économique préoccupante.

À Lille, nos 14 centres sociaux sont essentiels au maintien du lien social dans nos quartiers et communes associées. Ils donnent accès à des services, accompagnent les projets et soutiennent la citoyenneté. Les Centres Sociaux sont des équipements d’éducation populaire indispensables, à vocation sociale globale, familiale et pluri-générationnelle, dans les domaines de la petite enfance, l’enfance, la jeunesse et l’accompagnement des adultes et des familles.

Même si les subventions de fonctionnement sont en général maintenues ou ont même augmenté, elles ne couvrent plus systématiquement l’ensemble des coûts supportés par les structures en raison de l’inflation, comme les charges, l’énergie et les revalorisations salariales, ce qui creuse les déficits dans certaines structures associatives.

Cette situation pousse les équipes des centres sociaux à innover et à se moderniser, ce qui est positif. Ils candidatent à des appels à projets lancés par des collectivités ou fondations privées, ou encore à des programmes européens, mais la complexité des dossiers alourdit considérablement le travail administratif. Ils s’emploient notamment à créer souvent une activité économique, sur des chantiers de rénovation urbaine, de réinsertion, au contact des habitants, pour générer des bénéfices qui sont réinjectés dans leur activité sociale.

Aussi, afin de prévenir de l’aggravation de la situation des centres sociaux Lillois, le Conseil municipal de Lille :

  • refuse la fermeture de centres sociaux, ou de centres de loisirs tout comme le «réajustement» des animations proposées aux familles.
  • s’engage à organiser avec partenaires des centres sociaux, État, Région, Département, CAF, etc… une rencontre exceptionnelle, début mars 2024, pour mettre tout le monde autour de la table, afin de construire des réponses à la hauteur des besoins et enjeux, et de repenser le modèle économique et les modes de coopération de la cohésion sociale,
  • s’engage à initier un travail de mise en cohérence entre les chefs de projet Politique de la Ville et les centres sociaux, pour aboutir à une direction unifiée et une mise en commun des compétences et des moyens de coordination,
  • demande à l’Etat de débloquer un fonds de soutien exceptionnel à court terme pour les centres sociaux menacés de fermeture,
  • s’engage à proposer à chaque centre social lillois une convention pluriannuelle d’objectifs et de moyens, afin de définir ses priorités thématiques et de convenir d’engagements mutuels de performance économique et sociale. Cette convention sera soumise au vote du budget chaque année.